Vincent Lambert : décision médicale ou décision politique ?

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Accueil, Dans la presse

Par Laurence Trochu. Après une phase de coma profond, le privant de toute autonomie, il a ouvert les yeux et retrouvé la capacité de respirer seul, ce qui caractérise l’état végétatif. Ses proches, et les médecins qui les accompagnent dans cette terrible épreuve, témoignent aussi de sa capacité à interagir certes faiblement, avec son environnement pour répondre à des ordres simples par un clignement des yeux ou en tournant la tête. A ce stade pauci-relationnel, il aurait déjà dû quitter le service de réanimation pour être accueilli dans un centre de rééducation qui lui aurait permis, grâce à des soins de kinésithérapie, d’orthophonie, de psychomotricité, d’ergothérapie, de poursuivre cette phase d’éveil et, petit à petit, « faire son bonhomme de chemin ».

Lire la suite sur le site d’Altantico

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial