Réconcilier la Politique avec le Réel

 

bannièremainsgaragiste

La crise que traverse notre pays tire sa source d’une seule origine : dans tous les lieux de notre vie collective, nous avons trop souvent choisi de nier le réel pour mieux imposer la satisfaction de nos intérêts immédiats, individuels ou sectoriels. Les pratiques politiques issues de cette tendance, cédant au vacarme des revendications et à la pression des échéances électorales, ont systématiquement sacrifié l’avenir des générations futures, engendrant ainsi les tensions, les divisions et les angoisses auxquelles nous sommes actuellement confrontés.

Face à cette situation de crise historique, nous choisissons aujourd’hui de nous engager au service de notre pays, avec confiance et détermination, afin de contribuer à la refondation désormais urgente de la vie politique en France : il faut, sur tous les plans, réconcilier la politique avec le réel. Cette absolue nécessité impose de rompre avec l’illusion de la toute-puissance, la facilité du court termisme, l’impasse de l’individualisme. Nous avons un avenir à fonder : il ne pourra l’être qu’à la mesure de la générosité que chacun saura donner au présent. 

 

1) Se réconcilier avec le réel, c’est reconnaître la nécessité absolue d’une refondation de la vie démocratique et des pratiques politiques dans notre pays, dans le fond comme dans la forme

Nous refusons fermement toutes les pratiques politiques marquées par l’individualisme, le carriérisme et la corruption. Nous voulons assurer un renouvellement effectif et continu des responsables politiques,  et organiser les conditions d’une pratique politique exemplaire, par l’indépendance des institutions, le renforcement de la transparence et du contrôle, l’effectivité des sanctions. Nous voulons recréer les conditions d’un débat démocratique sain, libre et confiant, en écartant les dogmatismes et les préjugés de la pensée unique.

 

2) Se réconcilier avec le réel, c’est reconnaître que les dépenses de la collectivité ne peuvent durablement excéder ses ressources

Nous voulons rompre avec la fuite en avant de la dette, en identifiant les solutions courageuses et créatrices qui permettront de revenir à l’équilibre du budget de l’Etat, dans un esprit d’indépendance ayant pour seule préoccupation l’égalité des chances et la cohésion sociale. Nous voulons dénoncer la lâcheté budgétaire continue de ceux qui nous gouvernent, qui sacrifie l’avenir de la jeunesse au profit des intérêts catégoriels et des stratégies électorales.

 

3) Se réconcilier avec le réel, c’est reconnaître que l’État n’est pas créateur de richesse, et que son premier rôle est de promouvoir et d’accompagner l’initiative individuelle, non de la remplacer

Nous voulons recréer le climat politique et social dans lequel la créativité, l’esprit d’entreprise et la réussite seront à nouveau possibles. Nous voulons libérer l’énergie et le génie français de l’excès des contraintes et du poids des charges qui les entravent et brident la création d’emplois nouveaux. Nous voulons rompre avec l’immobilisme qui paralyse notre pays et le fragilise dans les nouveaux équilibres mondiaux. Avec son héritage et ses immenses atouts, nous voulons que la France demeure une terre de travail, de création et de prospérité, en identifiant les secteurs d’avenir aptes à la faire rayonner. 

 

4) Se réconcilier avec le réel, c’est reconnaître que les richesses sont d’abord et avant tout au service de l’Homme

Nous voulons que les principaux acteurs de l’économie réelle recouvrent l’environnement d’un dialogue social vertueux dans lequel la responsabilité des acteurs, la flexibilité, la répartition de richesse entre le capital et le salariat soient abordés sans idéologie et avec bon sens. Nous voulons que la société rende aux plus petits une place égale aux autres dans la décision collective, et donne à toutes les personnes fragilisées dans leur santé, leur insertion sociale ou leur vie professionnelle, la protection dont elles ont besoin.

 

5) Se réconcilier avec le réel, c’est reconnaître que tout être humain est né d’un père et d’une mère, et que les conditions les plus favorables à la croissance d’un enfant sont garanties par le lien familial qui l’unit à ses parents

Nous voulons que la loi restaure le mariage comme union d’un homme et d’une femme. Nous voulons que la politique consolide la famille et prévienne la banalisation des ruptures familiales ;  ce n’est que par là qu’elle pourra préserver le bien-être des générations futures, la stabilité sociale et économique et l’avenir de la société tout entière. Nous voulons que les parents soient reconnus comme les premiers éducateurs de leurs enfants.

 

6) Se réconcilier avec le réel, c’est reconnaître que tout homme possède par nature une dignité propre, des droits inaliénables, et, par voie de conséquence, des devoirs absolus envers ses semblables

Nous voulons que la loi reprenne sa place pour fixer les repères essentiels de la vie en société. Nous voulons que l’Etat empêche fermement toute transgression des droits humains fondamentaux : atteintes à la vie et à la dignité des personnes, atteintes à la liberté et à la sécurité, marchandisation des corps et instrumentalisation des esprits. Nous voulons promouvoir la reconnaissance de la responsabilité personnelle et le respect authentique des différences dans la limite des règles fondamentales qui régissent notre vie de citoyens. Nous entendons responsabiliser tout citoyen, à quelque niveau que ce soit, en l’associant aux tâches contribuant au redressement de l’Etat français et de la concorde sociale.

 

7) Se réconcilier avec le réel, c’est reconnaître que la cohésion d’une société repose sur sa capacité à valoriser la transmission, la gratitude et la solidarité intergénérationnelle

Nous voulons une école de la réussite et de l’excellence, fondée sur l’instruction des fondamentaux, la reconnaissance du principe d’autorité, la promotion des talents et du potentiel de chaque élève. Nous voulons que les enseignants soient aidés et encouragés dans leur mission en leur garantissant des conditions d’enseignement dignes de leur engagement au service de la collectivité. Nous souhaitons une société de la transmission, dans laquelle nos anciens soient reconnus, valorisés et respectés dans leur dignité. 

 

8) Se réconcilier avec le réel, c’est reconnaître que l’avenir de l’humanité ne saurait être assuré sans l’exigence globale et partagée du respect de la nature

Nous voulons trouver les voies innovantes d’une conversion écologique qui serve l’homme en protégeant mieux l’environnement. Nous voulons refonder la décision politique sur la conscience renouvelée de notre responsabilité envers l’avenir, et susciter dans tous les champs de la société un engagement cohérent pour le respect de la nature.

 

9) Se réconcilier avec le réel, c’est reconnaître la réalité de la mondialisation et des défis nouveaux qu’elle constitue

Nous voulons poursuivre la construction d’une Europe appuyée sur son histoire, et tournée vers son développement, dans le respect du cadre national, lieu premier de l’expression démocratique. Nous voulons que la France retrouve une place centrale dans le monde en permettant aux Français de recouvrer une véritable identité centrée sur notre histoire et notre culture. Nous voulons que ceux qui s’engagent dans la défense de notre pays soient traités à la mesure de ce qu’ils apportent à la France et à son image dans le monde.

 

10) Se réconcilier avec le réel, c’est reconnaître que les Français doivent réinventer les conditions d’un avenir commun

Face au délitement progressif de l’unité et de la paix sociale en France, et pour que chacun ait sa place dans une société solidaire, consciente de ses origines et confiante dans un avenir qui nous engage tous, nous voulons combattre aussi bien le communautarisme qui divise les Français, que le mépris qui, par des actes ou des paroles, porte atteinte à la dignité d’une religion, d’une tradition, d’une histoire ou d’une communauté humaine.

Signer la charte 

Votre prénom (obligatoire)

Votre Nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)