La PMA pour toutes institutionnalise une inégalité entre les enfants

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Articles non categorisés, Dans la presse

Réagissant aux mises en garde de l’Académie de médecine sur l’ouverture de la PMA aux femmes en couple et aux femmes seules, Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, s’est exclamé au micro de RTL qu’ “aujourd’hui, un quart des familles françaises sont monoparentales. Ne me dites pas que tous les enfants qui y naissent ne sont pas bien construits psychologiquement “…

Elle a tort et sans doute n’a-t-elle pas lu attentivement les chiffres récents de l’INSEE pourtant si instructifs: 85 % des familles monoparentales sont constituées de mères seules, 19 % vivent sous le seuil de pauvreté (contre 8 % en moyenne nationale), 42 % des mères seules travaillent à temps partiel et 42 % des enfants de ces familles atteignent la seconde sans redoublement (contre 62% pour les familles traditionnelles).

Lire l’article sur Le Figaro