Etats Généraux : parlons Culture et Identité

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Accueil, Actualités

etat-generaux« La Culture est de l’ordre de l’essentiel, ce par quoi nous pouvons réaliser notre être, ce par quoi nous pouvons devenir plus humains : quand la Culture s’écroule, quand on laisse s’écrouler la Culture, quand on laisse disparaître l’héritage que nous recevons, de tout ce travail des hommes qui nous ont précédés pour apprivoiser notre monde, alors on rentre dans un monde inhumain.». C’est ainsi que François-Xavier Bellamy a ouvert les Etats Généraux de la Droite et du Centre qui se sont tenus à Lyon le 20 juin dernier. Pendant une journée, adhérents, experts et politiques se sont retrouvés dans la Capitale des Gaulles pour parler « Culture et Identité ». Le constat était sans appel : sans culture, l’homme perd son humanité et commet des actes barbares, comme ceux connus par la France en janvier dernier. La culture doit donc être la base de notre identité et de notre projet politique.

La base de notre identité : cela passe par ce que l’on transmet à nos enfants. C’est-à-dire par l’éducation qu’on leur donne. Les parents ont un rôle premier mais celui de l’école est lui aussi fondamental. Par exemple, nos programmes d’Histoire doivent participer à la construction d’un amour de la France et d’une identité heureuse. Or c’est bien là le problème de nos banlieues : les jeunes qui y habitent ne connaissent que les tours qui les entourent, mais pas ces monuments ou ces grands hommes qui donnent la fierté d’être français. Pour Jean-François Chemain, ce ne sont pas des valeurs incantatoires et théoriques qui donneront un sentiment d’appartenance à ces jeunes, mais un lien beaucoup plus charnel à notre histoire et à notre culture.

La base de notre projet politique ensuite : culture et politique ne doivent pas seulement se rencontrer au sein d’un ministère dont le rôle serait d’ailleurs à faire évoluer pour laisser une plus grande marge de manœuvre aux initiatives privées et promouvoir une plus grande diversité artistique. Non, la culture à la base de notre projet politique, c’est la promotion d’une vision de la France cohérente et fière à travers notre système éducatif, nos médias, nos artistes, nos modèles sociaux… C’est bien simple : des Français qui n’ont pas conscience de leur identité seront moins attachés au rayonnement de leur pays. Et ceci à un impact incontestable sur notre économie. 

Il y a une dernière chose que je souhaiterais que vous reteniez de cette journée : c’est qu’à Sens Commun, les militants ont vraiment la parole. Vous étiez à la tribune au même titre que les experts ou que nos hommes politiques ! Notre projet doit partir du réel, c’est-à-dire du terrain et de vous, avant d’être porté sur la scène politique. Il y aura sept autres forums en France : le 19 septembre à Marseille, le 10 octobre à Nantes, le 7 novembre à Bordeaux, le 28 novembre à Brive-la-Gaillarde, le 16 janvier à Lille, le 30 janvier à Toulouse et le 30 mars à Paris. Nous comptons sur votre mobilisation : c’est ainsi, qu’ensemble, nous construirons La France Que Nous Voulons.

 Très bonnes vacances à tous !

 

Madeleine de Jessey,

Porte-parole de Sens Commun