Laurence Trochu : « Le conservatisme n’est pas « garder » à tout prix, c’est conserver ce qui vaut »

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Accueil, Dans la presse

À l’occasion de l’intervention de Laurent Wauquiez à leur journée – « La droite que nous voulons est conservatrice » – et de la polémique qui s’en est suivie au sujet de « l’eugénisme », Sens commun est revenu sur le devant de la scène médiatique… mais n’avait, en réalité, jamais quitté le jeu politique, travaillant sans bruit, au sein de LR, à une structuration du fond et de la forme.

Laurence Trochu, élue municipale à Guyancourt, conseillère départementale des Yvelines, et présidente de Sens commun depuis avril 2018, a bien voulu répondre aux questions de Boulevard Voltaire.

“La colère ne fera que s’amplifier face à la faillite de l’Etat dans son rôle conservateur”

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Accueil, Dans la presse

“Et pendant ce temps, Emmanuel Macron continue d’augmenter les dépenses publiques. Il promet de nouvelles aides qu’il financera par de nouvelles taxes”, déplore Laurence Trochu, présidente de Sens Commun, conseillère départementale des Yvelines et membre du bureau politique LR. Tribune.

Le gouvernement entend la colère des gilets jaunes mais ne l’écoute pas, parce qu’il ne la comprend pas. Il y a quelques semaines, Gérard Collomb parlait des Français côté-à-côte, demain peut-être « face-à-face ».

Laurent Wauquiez veut capter le courant conservateur

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Articles non categorisés, Dans la presse

 

Le président de LR multiplie les signes envers cette famille de pensée

Tee-­shirt, veste, pantalon, lunettes : tout est noir chez Jean­-François Colo­simo, le patron des Editions du Cerf, vénérable maison catholi­que devenue une rampe de lance­ment pour jeunes auteurs de la droite identitaire. Sa vision du monde contemporain l’est aussi, noire. «Des gens tuent au nom de Dieu», rappelle-­t­-il, et l’époque se­rait nimbée de la «lumière noire» de l’individualisme. Le public pré­sent, ce mercredi 17 octobre, dans la grande salle au premier étage du siège du parti Les Républi­cains, à Paris,  grogne d’approba­tion. Une centaine de personnes, majoritairement  âgées, est réu­nie pour cette nouvelle édition du «rendez­-vous des idées», cycle de rencontres  animé par le député de l’Yonne Guillaume Larrivé.

Sens commun se revendique «mouvement conservateur»

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Accueil, Dans la presse

INFO LE FIGARO – En plein débat sur la PMA et à l’approche des européennes, le mouvement issu de la Manif pour tous assume son identité.

Sens commun veut clarifier et assumer pleinement son positionnement. Selon nos informations, le parti de droite issu de La Manif pour tous va associer à son nom le label «mouvement conservateur». Il le fera le 18 novembre lors d’une journée dédiée à «la société durable». Des politiques et des intellectuels participeront à cette réunion durant laquelle les six grands axes de travail du mouvement seront rappelés (famille, éducation, territoires, Europe, économie et écologie). «Nous sommes fiers de ce que nous sommes», assure Laurence Trochu, la présidente du mouvement, en précisant que le blason «Sens commun» demeure. «Si vous ne vous définissez pas vous-même, d’autres le font à votre place», poursuit-elle, évoquant l’émergence d’un «nouveau paysage politique culturel». Selon elle, les intellectuels François-Xavier Bellamy, Pierre Manent, Mathieu Bock-Côté en font partie comme Jean-Philippe Vincent et Roger Scruton, qui seront présents le 18 novembre. «Il y a un terreau correspondant aux attentes des Français, une réflexion dynamique sur la crise d’identité, le besoin d’enracinement, la mondialisation libérale ou la conscience écologique», poursuit l’ex-porte-parole de François Fillon pendant la présidentielle.

“Lettre ouverte aux élus LR qui voudraient que Sens commun disparaisse”

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Accueil, Dans la presse

 

Lettre ouverte. Laurence Trochu, la présidente de Sens Commun, regrette dans une lettre ouverte que certains élus Les Républicains veuillent couper les ponts, oubliant la place et les valeurs portées par le mouvement.

Dans le Journal du Dimanche, un député Les Républicains (LR) prévient qu’ « il n’est pas question que Sens commun reprenne une place dans notre famille politique ». Laurence Trochu, présidente du mouvement, lui répond sans détour dans une lettre ouverte à l’attention de tous les élus qui voudraient se passer de ces militants, en phase avec les aspirations du peuple de droite. Une lettre ouverte en guise d’avertissement, alors que les adhérents LR sont appelés à élire dans quelques jours les présidents de fédération, les délégués de circonscription…

Laurence Trochu était invitée du grand journal du soir sur Europe 1

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Accueil, Dans la presse

 

Laurence Trochu, Présidente de Sens Commun, était invitée du grand journal du soir sur Europe 1, mardi 25 septembre. Elle a réagi à l’avis du Comité Consultatif National d’Éthique sur l’ouverture de la PMA à toutes les femmes, ainsi que sur la fin de vie.

L’ouverture de la PMA est un test pour la démocratie ! Emmanuel Macron a voulu les États Généraux de la bioéthique pour consulter les Français. Or le résultat est clair : 4 Français sur 5 refusent la PMA pour toutes les femmes qui prive délibérément un enfant de père.