Sens commun : un étrange pouvoir d’attraction

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Dans la presse

logo nouvelobs

Recevoir son soutien est devenu une priorité pour tous ceux qui souhaitent compter à l’avenir au sein de l’UMP, ou du nouveau parti qui poussera sur ses cendres encore chaudes si Nicolas Sarkozy atteint son objectif le 29 Novembre prochain.

 

Sens commun est à ce jour le seul mouvement à avoir obtenu la présence des trois candidats à la présidence du parti au meeting qu’ils organisent bientôt à Paris, ce qui montre bien…Lire la suite sur L’Obs

A l’UMP, c’est Sens Commun pour tous

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Dans la presse

logo-lobs

Le petit mouvement fondé au sein de l’UMP par des anciens de la Manif pour tous, présidé par Sébastien Pilard, a réussi la prouesse d’obtenir l’accord des trois candidats à la présidence du parti, Nicolas Sarkozy, Bruno Le Maire et Hervé Mariton, pour participer au même meeting. 

Comment ce petit mouvement fondé il y a moins d’un an a réussi ce tour de force? “On n’a pas eu à se battre pour les faire venir !” frime la porte parole et cofondatrice Madeleine Bazin de Jessey.

C’est pourtant la participation de l’ancien président à l’événement qui le rend…Lire la suite sur L’Obs/politique

Sens commun invite Sarkozy, Le Maire et Mariton

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Dans la presse

lopinion

Ce sera peut-être un des événements d’une campagne qui promet encore d’être très longue (il reste 50 jours !). Le 15 novembre, Sens commun, la structure qui s’est créée fin 2013 au sein de l’UMP dans la foulée de la Manif pour tous, organisera une grande réunion à Paris, salle de l’Equinoxe. Deux à trois mille personnes sont attendues. Surtout les trois candidats à la présidence de l’UMP ont été invités à venir s’exprimer.

Sans surprise, Hervé Mariton y sera. Il parlera devant… Lire la suite sur le site de L’Opinion

Vallaud-Belkacem : un choix marketing

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Accueil, Dans la presse, Tribune

figaro-voxjpg-110289

TRIBUNE de Madeleine de Jessey, porte-parole de Sens Commun.

La désignation de Najat Vallaud-Belkacem sonne définitivement le glas des espoirs que le corps enseignant pouvait placer dans un gouvernement qui prétendait faire de l’Éducation sa priorité. C’est une véritable provocation à l’égard de bien des Français. 

Quel est en effet le sens de cette nomination? À 36 ans, Najat Vallaud-Belkacem n’a jamais enseigné, ni développé la moindre expertise en matière de pédagogie. Passée par le très symbolique ministère du droit des femmes, puis à la jeunesse et aux sports, elle n’a aucune expérience de la complexité d’un système mobilisant plus d’un million de professeurs et des centaines de milliers de personnels administratifs au service (du moins l’espère-t-on) de quelques 12 millions d’élèves et étudiants.

Europe : l’identité introuvable ?

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Dans la presse

figaro-voxjpg-110289

TRIBUNE d’Anne Lorne, responsable de Sens Commun Rhône-Alpes

«Les racines de l’Europe autant musulmanes que chrétiennes» affirmait de manière provocatrice le Président Jacques Chirac, en mai 2003, pour justifier son refus d’inscrire toute référence au christianisme dans la constitution européenne.

De fait, si l’on considère l’identité comme l’addition arithmétique des influences qui se sont succédé sur le continent européen au fil des siècles, l’Europe serait tout aussi bien chrétienne que musulmane, du moins en Espagne et dans les Balkans, longtemps dominés par une présence musulmane. Doit-on pour autant effectuer un calcul par pourcentage d’influence sur une échelle de temps donnée? Ce serait nier la notion même d’identité.

Lire la suite sur Le Figaro Vox