Le tour de France des fédérations : Nancy

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Articles non categorisés

 

La fédération de Nancy a rassemblé, à l’initiative de Pierre de Saulieu, des élus locaux adhérents Sens Commun : Josiane Kohan (Conseillère municipale déléguée de Nancy) et Alexandra Hugo (Conseillère municipale de Lunéville) ainsi que de nombreux adhérents, sympathisants ou simples curieux, venus rencontrer Laurence Trochu.

Étaient présents des fidèles de ces rencontres mais aussi des personnes qui avaient fait le déplacement depuis Metz, d’autres venant de tous horizons et sensibilités. Loin des clichés, la droite de tous bords était au rendez-vous.

Un riche échange questions/réponses avec la salle a suivi la présentation de Laurence Trochu sur le conservatisme.

La soirée s’est terminée dans une brasserie dans la tradition nancéienne.

 

Laurent Wauquiez veut capter le courant conservateur

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Articles non categorisés, Dans la presse

 

Le président de LR multiplie les signes envers cette famille de pensée

Tee-­shirt, veste, pantalon, lunettes : tout est noir chez Jean­-François Colo­simo, le patron des Editions du Cerf, vénérable maison catholi­que devenue une rampe de lance­ment pour jeunes auteurs de la droite identitaire. Sa vision du monde contemporain l’est aussi, noire. «Des gens tuent au nom de Dieu», rappelle-­t­-il, et l’époque se­rait nimbée de la «lumière noire» de l’individualisme. Le public pré­sent, ce mercredi 17 octobre, dans la grande salle au premier étage du siège du parti Les Républi­cains, à Paris,  grogne d’approba­tion. Une centaine de personnes, majoritairement  âgées, est réu­nie pour cette nouvelle édition du «rendez­-vous des idées», cycle de rencontres  animé par le député de l’Yonne Guillaume Larrivé.

Editorial de Laurence Trochu

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Articles non categorisés

Chers amis,

L’aiguillon de la Droite. C’est ainsi que Sens Commun a été qualifié dès sa naissance il y a tout juste cinq ans en octobre 2013.

Certains nous voient comme une épine dans le pied des Républicains et seraient enclins à tenir le sécateur qui nous ferait disparaître. Ici et là, nous pouvons lire que Sens Commun n’a pas sa place chez LR. C’est oublier que l’aiguillon est surtout un stimulant. Nous dérangeons certes, mais nous l’assumons!

Le mot de la Présidente

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Articles non categorisés

Au moment de la rentrée, reposés et motivés, on se dit que cette année, c’est décidé, on ne cèdera pas au rythme effréné qui nous a fait espérer ardemment le repos estival ! Si des priorités s’imposent, d’autres se choisissent. Notre engagement politique se situe entre les deux et c’est parfois ce qui le rend inconfortable. Mais, chacun, à sa mesure, s’implique chez Sens Commun avec comme horizon la société durable que nous voulons servir.

Vous avez été nombreux à renouveler votre adhésion et nous vous en remercions chaleureusement. Les élections internes qui auront lieu dans quelques semaines ancreront dans la vie politique locale ceux qui parmi vous se sont déclarés candidats. Ils sont portés par nos encouragements et le soutien actif du pôle élus !

Alors que les lignes se dessinent pour les élections européennes, nous voyons que le clivage gauche/droite se réinterprète aujourd’hui en opposant les progressistes et les conservateurs. Nous vous invitons à lire notre tribune pour une autre Europe parue dans Valeurs Actuelles le 26 septembre.

Le Bureau politique et le pôle études Sens Commun ont travaillé durant l’été pour préciser l’identité de notre mouvement et, ce faisant, son positionnement au sein de la Droite. Il est urgent de marquer une opposition nette au parti progressiste actuellement au pouvoir et de contribuer à une alternative de gouvernement. “La France a besoin de conservatisme politique. Sur un plan culturel tout d’abord, pour maintenir, voire réhabiliter, ses traditions. Ensuite, pour rétablir la notion d’ordre, dont les excès d’autorité affichés aujourd’hui sont dépourvus, alors que c’est bien d’un ordre stable et respecté par la nation, élite et peuple confondus, dont le pays a besoin. Enfin, pour que le progrès et les réformes soient soumis à un impératif de pondération et de réflexion préalables”.

Un nouveau paysage intellectuel, une crise d’identité française qui atteste d’un besoin d’enracinement, l’émergence d’une conscience écologique appellent des positionnements politiques clairs: famille, éducation, territoires, Europe, économie, écologie. Vous trouverez dans cette lettre le discours de Lyon qui, le 18 juin, lance cet appel pour une société durable.

C’est ce défi là que la Droite française doit relever. Autrement dit, la Droite peut-elle ne pas être conservatrice ? Nous vous donnons tous rendez-vous le 18 novembre pour un grand évènement Sens Commun dont nous vous communiquerons bientôt le programme.

Fidèlement,

Laurence Trochu

Rencontre des responsables Sens Commun: tous mobilisés !

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Articles non categorisés

Les cadres de Sens Commun se sont retrouvés le samedi 22 septembre 2018 autour de leur présidente, Laurence Trochu.

La première partie de la journée fut consacrée aux réflexions de fond du Comité Stratégique regroupant notamment le bureau politique, et les responsables de pôles ou et  de régions.

De longs échanges ont été consacrés au concept de conservatisme qui représente une réponse urgente vis-à-vis des enjeux de la France d’aujourd’hui. Dans sa tribune du 12 mai 2017 dans le FigaroVox, Madeleine de Jessey, alors porte-parole de notre mouvement, appelait de ses vœux l’émergence d’une droite conservatrice. Cette tribune ne laissa pas la droite indifférente et contribua à mettre ce mot sur toutes les lèvres. C’est cette intuition que le Bureau Politique de Sens Commun a décidé de développer autour de six axes dont les bases ont été jetées à Lyon en juin dernier: famille, éducation, territoires, Europe, économie, écologie.

Après cette matinée, les cadres de Sens Commun – responsables de régions, de départements, de villes – se sont retrouvés pour une rencontre des fédérations au cours de laquelle Laurence Trochu a présenté ce projet politique conservateur pour une société durable. 

Puis les participants se sont répartis en groupes et ont profité de trois ateliers interactifs: prise de parole, réseaux sociaux et webinaire.

Enfin, le témoignage plein d’humour d’un jeune maire a donné matière à réflexion à toute l’assemblée sur les campagnes électorales et la conduite d’un mandat municipal.

 

Revue de Presse

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Articles non categorisés

Actualité Sens Commun

 

 

Les contributions au débat de fond dans la presse