Le débat sur le « mariage pour tous » n’est pas clos

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Accueil, Actualités, Articles non categorisés, Communiqués

paris-24-mars-2013Beaucoup voudraient nous faire croire qu’il s’agit désormais d’un « acquis », voire d’un « non-sujet ». Deux ans après l’adoption de la “loi Taubira”, il est de bon ton de ne plus parler de cet évènement contre lequel s’étaient pourtant mobilisées plusieurs millions de personnes.

Or les chiffres sont là : selon un sondage IFOP, 54 % des Français sont aujourd’hui opposés  au maintien de la loi ouvrant le mariage et l’adoption aux couples de même sexe. Ce chiffre atteint 73% parmi les électeurs des Républicains. N’en déplaise aux tenants de « la société apaisée », les convictions de nos concitoyens sur la famille ne dépendent pas de la mode du moment.

L’enseignement de ce sondage est clair : une majorité de Français souhaite aujourd’hui rouvrir le débat sur l’ouverture du mariage et de l’adoption aux couples de même sexe, et le devoir des hommes politiques est de les entendre.

Méthodes de lecture : la conclusion des lâches

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Accueil, Actualités, Articles non categorisés

XVM123fd2ea-5d2f-11e5-977b-7a29322c0e54Roland Goigoux l’avait promis : son étude « Lire et écrire », financée par le ministère de l’Education nationale « couperait court aux affirmations péremptoires des polémistes de tout poil » et « éteindrait la guerre des méthodes ». Voilà que ces nobles ambitions accouchent aujourd’hui, hélas, de conclusions bien couardes. Sans même se pencher sur le fond, la forme de l’étude laisse déjà perplexe… Le ton est rapidement donné : « la recherche que nous conduisons se situe dans un autre paradigme de recherche, complémentaire au premier et qui permet, lui aussi, d’identifier des relations causales. Il s’agit d’un paradigme écologique dans lequel on postule qu’il est possible de comparer le fonctionnement d’une gamme diversifiée de pratiques d’enseignement et « d’apprendre de la variété » ainsi décrite ». Sans commentaire.

Le problème vient par ailleurs

Et si on s’attaquait à l’impôt sur les sociétés plutôt qu’à l’impôt sur le revenu ?

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Accueil, Actualités, Analyses

XVM61b9804c-56e9-11e5-9c76-fd63bda862c6À l’approche des régionales et à moins de vingt mois des présidentielles, le temps des cadeaux intéressés est arrivé. Ainsi, nul ne l’ignore, François Hollande vient d’annoncer une baisse de l’impôt sur le revenu en faveur des contribuables se situant dans la plus basse tranche du barème. Que les électeurs concernés se le disent (et votent en conséquence): le Président veille à la protection de leur pouvoir d’achat.

On serait de prime abord tenté de se réjouir d’une telle nouvelle: après les 60 à 90 milliards d’euros de hausses d’impôts depuis 2012, selon les estimations, le gouvernement semble enfin atténuer la lourde pression fiscale à laquelle il a soumis les Français. Sauf qu’une fois de plus, le dispositif prévu

Migrants : sortir de l’émotion médiatique pour trouver des solutions politiques

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Accueil, Actualités, Analyses, Décryptages

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Peut-être les avez-vous vues circuler sur les réseaux sociaux: ces photos d’enfants inconnus, recrachés par la mer, balayés par les flots, le ventre gorgé d’eau, les yeux recouverts par le sable d’un continent qu’ils ne verront jamais. Certains s’indignent qu’on exhibe ainsi ces images et crient au voyeurisme. Il me semble pourtant que la meilleure façon d’honorer ces victimes consiste au contraire à ouvrir les yeux sur leur sort, mais aussi et surtout à dépasser l’émotion pour dresser ici les constats qui s’imposent.

Premier constat: à l’étranger, médias et gouvernements se sont émus de ces clichés avant d’engager des débats et de réclamer des plans d’aide. Pendant ce temps-là, en France,

Comment faire aimer la France ?

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Accueil, Actualités, Tribune

valeurs3« Dire qu’il faut transmettre les valeurs de la République, c’est trop faible : il faut transmettre l’amour de la France » expliquait Jean-Pierre Chevènement au Figaro, quelques semaines après les tueries qui ont embrasé la France au mois de janvier. Un message clair qui s’adresse à tous et qui brise le discours ambiant stigmatisant telle ou telle religion.

De fait, nous restons prisonniers d’une vision désincarnée de la France où l’adhésion à des principes abstraits remplace l’attachement qui nous lie à une terre, une histoire, des hommes et un mode de vie. Les valeurs de la République, pour autant que l’on puisse s’accorder sur leur contenu, ne comporteront jamais un degré d’attraction suffisant pour épouser tous les ressorts de la personnalité humaine. Elles s’adressent à la raison et non au cœur, elles dictent une conduite

Etats Généraux : parlons Culture et Identité

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Accueil, Actualités

etat-generaux« La Culture est de l’ordre de l’essentiel, ce par quoi nous pouvons réaliser notre être, ce par quoi nous pouvons devenir plus humains : quand la Culture s’écroule, quand on laisse s’écrouler la Culture, quand on laisse disparaître l’héritage que nous recevons, de tout ce travail des hommes qui nous ont précédés pour apprivoiser notre monde, alors on rentre dans un monde inhumain.». C’est ainsi que François-Xavier Bellamy a ouvert les Etats Généraux de la Droite et du Centre qui se sont tenus à Lyon le 20 juin dernier. Pendant une journée, adhérents, experts et politiques se sont retrouvés dans la Capitale des Gaulles pour parler « Culture et Identité ». Le constat était sans appel : sans culture, l’homme perd son humanité et commet des actes barbares, comme ceux connus par la France en janvier dernier. La culture doit donc être la base de notre identité et de notre projet politique.

Comment soutenir nos agriculteurs et nos éleveurs ?

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Accueil, Actualités

tracteurs-e1415123703719Depuis début juillet, les éleveurs de porcs, les producteurs de viande bovine et de lait sont mobilisés contre la faiblesse des prix. Une manifestation derrière laquelle se cache une crise profonde, et déjà ancienne, de notre monde agricole. Décryptage avec Sens Commun.

Au-delà de l’énervement légitime que peuvent provoquer en nous déversements de lisier et blocages de la circulation, n’oublions pas les véritables situations de détresse. Nos agriculteurs travaillent

Loi Taubira, huées : notre réponse à Bruno Le Maire

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Accueil, Actualités

IMG_8785 Monsieur Le Maire,

C’est avec un mélange d’étonnement et de tristesse que nous avons pris connaissance de vos propos dans Le Journal du Dimanche, au sujet de votre prestation au meeting de Sens Commun, le 15 novembre dernier:

«Lors de ce meeting, j’ai ressenti de la fierté quand j’ai été hué pour mes convictions. Je suis reconnaissant aux gens qui m’ont hué car cela m’a permis d’éprouver mes convictions et de vivre ces moments forts où l’on coïncide avec soi-même.»

Tout d’abord, expliquez-nous: comment peut-on se réjouir