Décès de Vincent Lambert

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Accueil, Communiqués

Communiqué

 

Vincent Lambert nous a quittés ce matin. Nos pensées vont en premier lieu à sa famille à qui nous présentons nos condoléances.

Vincent Lambert n’était pas en fin de vie, il était lourdement handicapé et dépendant. Il est décédé en raison de l’arrêt de son alimentation et de son hydratation. Une mort déclenchée, organisée, programmée. 

Sens Commun réaffirme la valeur intrinsèque de la vie humaine qui ne se mesure pas au degré d’autonomie de la personne. Il en va d’une certaine idée de l’homme et de sa dignité inconditionnelle. Il en va désormais d’une certaine idée de la société, qui doit, toujours, être au service des plus faibles. 

Cet homme est devenu malgré lui le symbole du combat politique de ceux qui veulent imposer l’euthanasie dans notre pays. A l’heure où s’ouvrent les débats bioéthiques, Sens Commun réaffirme avec force et conviction le respect dû aux personnes fragilisées et la nécessité de leur protection.

«PMA pour toutes» : l’éviction des pères

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Accueil

Tribune Collective – Le projet de révision de la loi bioéthique, incluant notamment l’ouverture de la PMA à toutes les femmes, va être présenté en Conseil des ministres. Des chercheurs de l’Institut Thomas More expliquent pourquoi cette loi provoquerait un véritable bouleversement anthropologique.

Le manifeste du conservatisme : la droite sera conservatrice ou elle disparaîtra

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Accueil, Articles non categorisés, Dans la presse

Depuis le soir des élections européennes, nous assistons au spectacle affligeant du concours Lépine des idées baroques, trahisons éclairs et reniements en cascade chez les Républicains. La droite s’est effondrée, et avec elle, le vernis superficiel qui tenait encore ceux qui aspiraient à se partager un gâteau devenu trop petit pour satisfaire tous les appétits.

Européennes, réformons pour de bon le statut des travailleurs détachés !

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Accueil, Dans la presse

Didier Ballandras, porte-parole de Sens Commun, en appelle à finir avec la dérive ultra-libérale du statut des travailleurs détachés.

 

La directive européenne fixant le statut des travailleurs détachés date de 1996. Ce régime permet aux entreprises de l’Union Européenne d’employer de la main d’oeuvre d’un autre pays membre, en payant les charges sociales du pays d’origine du travailleur.

En théorie, le travail détaché devait « répondre à un besoin spécialisé et temporaire dans un domaine précis. » Plus de vingt ans après, on constate que le phénomène, marginal pendant quelques années, s’est fortement accentué, principalement à partir du début des années 2010, et qu’il concerne en grande partie des secteurs avec des emplois moins qualifiés (en premier lieu, les travailleurs du BTP) produisant une forme de dumping social, en Allemagne et en France particulièrement. 

La vie de Vincent Lambert, la survie de notre civilisation

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Accueil, Dans la presse

Le 20 mai au soir, l’agonie de Vincent Lambert aura débuté. Une mort programmée, déclenchée, organisée. Monsieur Lambert n’est pourtant pas en fin de vie. Depuis un accident en 2008, il est lourdement handicapé mais il dort la nuit, se réveille le matin, regarde ses visiteurs. Il a besoin d’être nourri et hydraté, lavé et massé par un autre que lui. Parce qu’il a perdu l’autonomie, certains estiment qu’il doit aussi perdre la vie

Lire l’article en ligne

 

“Notre-Dame ne peut être prise en otage par des enjeux politiques” : lettre ouverte à Emmanuel Macron

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Accueil, Articles non categorisés

Ludovic Trolle, président de l’Institut Ethique et Politique Montalembert, adresse une lettre ouverte à Emmanuel Macron à propos de la restauration de Notre-Dame de Paris. Signé par de nombreux intellectuels et personnalités politiques, le texte demande au président de respecter l’architecture traditionnelle de la cathédrale.

Monsieur le Président,

Il y a 170 ans, la cathédrale Notre-Dame menaçait ruines….

Lire la suite sur le site de Marianne