Bioéthique : c’est la sexualité qui fait la politique

Ecrit par Le Mouvement Conservateur sur . Publié dans Accueil, Dans la presse

Le progressisme à l’œuvre dans le projet de loi de bioéthique, que le gouvernement veut faire adopter avant l’été, vise la déconstruction des repères élémentaires. Sa thèse est simple : tout est un construit social et tout peut donc être déconstruit. Il ne cherche pas à améliorer et réformer le monde, mais à le transformer, dénonce Laurence Trochu, présidente du mouvement conservateur Sens Commun, membre du bureau politique LR et conseillère départementale des Yvelines. Tribune

« C’est la sexualité qui fait la politique » : telle était la conviction du Docteur Pierre Simon, fondateur du Planning familial, dans son ouvrage de 1979 De la vie avant toute chose. Une conviction nourrie par la lecture de Michel Foucault pour lequel c’est la vie plutôt que le droit qui a servi de moteur aux revendications sociales dont le sexe a été un des motifs majeurs. Une conviction qui l’a conduit à embrasser la médecine « un des moyens de soulever le monde, d’ébranler le vieil ordre » et dont la gynécologie est « le meilleur des leviers ». 

Lire la suite sur le site de Valeurs Actuelles