Archives de l’auteur

L’UMP doit répondre à la jeunesse qui s’est levée

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Dans la presse

figaro-voxjpg-110289

 

TRIBUNE Marie-Fatima Hutin, cofondatrice de Sens Commun, appelle le principal parti d’opposition à répondre aux foules qui défilent depuis un an pour défendre la famille.

“L’UMP, d’habitude prolifique en communiqués, s’est distinguée cette semaine par sa discrétion, voire son silence. Il est pourtant des silences qui s’avèrent plus tapageurs que prévu. Nombreux sont ceux, parmi les élus de l’opposition qui s’étaient, quelques jours auparavant, démarqués de la Manif Pour Tous. Quelques élus de l’UMP ont toutefois eu le courage politique de marcher aux côtés de leurs électeurs. L’histoire leur a donné raison.”

Lire la suite sur Le Figaro Vox

Ukraine : revenons au bon sens

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Dans la presse

logo valeurs actuelles

TRIBUNE de Madeleine de Jessey 

Représentante de l’Union européenne pour les Affaires étrangères et la Sécurité, Lady Catherine Ashton (ex-leadertravailliste à la Chambre des Lords britannique) a-t-elle mesuré suffisamment tous les enjeux lorsqu’elle a insisté en 2013 auprès du président ukrainien Victor Ianoukovitch pour obtenir un accord d’association ? Cette offre, rejetée au terme d’une colossale surenchère russe (610 millions d’euros offerts côté européen contre 15 milliards par Moscou), a en tout cas été le détonateur d’une crise politique et sociale majeure dont nous commençons à peine à mesurer les conséquences.

Lire la suite sur le site de Valeurs Actuelles

 

La jeunesse de France est réaliste

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Accueil, Actualités, Articles non categorisés

L’enquête « Génération quoi ? » rendue publique cette semaine par le Monde, est riche de nombreux enseignements. Alors que certains la décrivent volontiers dépressive et révoltée, la jeunesse de France (18-34 ans) est simplement réaliste. Plus cabossée peut-être que ses aînés, elle est sans doute plus mûre, certainement moins infantilisée. Et elle exprime avec force des exigences qui interpellent.

Loi Famille : un succès encourageant mais insuffisant

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Accueil, Communiqués

[ Communiqué ]

Sens Commun prend note de la décision du gouvernement de suspendre son projet de loi Famille et remercie les centaines de milliers de Français qui, par leur mobilisation pacifique, formidable démenti aux propos accusateurs du ministre de l’Intérieur, ont obtenu ce recul. 

Nous remercions également tous ceux des élus de l’UMP qui ont eu le courage depuis un an de prendre position sur ces questions et les assurons de notre appui, en particulier dans le réseau régional de Sens Commun. Mais il faut qu’ils soient plus nombreux et plus soutenus au sein de l’opposition.

À la veille d’échéances électorales cruciales pour le pays, il est urgent que les leaders de l’UMP entendent le message relayé par la rue. C’est notamment pour cela que Sens Commun a choisi de s’engager auprès d’eux. L’élan social qui a réveillé notre pays ces derniers mois doit pouvoir trouver une réponse politique. L’UMP a vocation et devoir de la formuler et de la mettre en œuvre.  

L’alternance, plus nécessaire que jamais, ne pourra se faire qu’autour de convictions fortes et assumées par notre famille politique.

Face à un Parti socialiste trop souvent aveuglé par l’idéologie et de plus en plus déconnecté de la réalité vécue par les Français, la vigilance reste de vigueur, au niveau national comme européen.   

Le 2 février, nous serons dans la rue

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Accueil, Actualités, Communiqués

Comme tant d’autres Français, les membres de l’équipe Sens Commun descendront ce dimanche dans les rues de Lyon et de Paris, afin de participer à la Manif pour tous.

Nous serons dans la rue pour exprimer, par notre présence physique sur le pavé, notre détermination face à la politique sociétale du gouvernement, une politique toujours plus déconnectée du réel, source de divisions et d’injustices. 

Suppression de la notion de “détresse” : la double erreur de Christian Jacob

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Communiqués

« Aucune femme ne recourt de gaieté de cœur à l’avortement: c’est toujours un drame, et cela restera un drame » Simone Veil

Sens Commun regrette vivement la déclaration de Christian Jacob, président du groupe UMP à l’Assemblée nationale, qui a affirmé que le groupe UMP voterait majoritairement en faveur de la suppression de la notion de « détresse » pour recourir à l’IVG.

En affirmant que « cela ne change rien sur le fond, car on n’avait jamais codifié la notion de détresse en tant que tel », Christian Jacob commet une double erreur.

Erreur juridique, d’une part, la notion de « détresse » ayant été codifiée par la loi de 1975. Erreur politique, d’autre part, en entrant dans le jeu d’une gauche qui cherche une nouvelle fois, au nom de l’égalité, à diviser les français.

Non, nous l’affirmons au nom du respect de la réalité, l’avortement n’est pas une décision anodine. Sens Commun prend l’engagement de le rappeler au sein de l’UMP, afin de faire entendre la voix de nombreux sympathisants trop souvent oubliés par les ténors du parti. La droite ne pourra se reconstruire que si elle se montre capable de rassembler les Français autour de valeurs fondamentales clairement affirmées et défendues.