Archives de l’auteur

Départementales : la parole aux candidats Sens Commun

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Accueil, Élections

Les élections départementales ont lieu les 22 et 29 mars 2015 pour renouveler les conseils départementaux. Nous vous présentons les candidats de Sens Commun investis par l’UMP.

armelle tillyArmelle Tilly, mariée, 5 enfants. Maire-adjointe de Chaville en 2008 chargée des “Solidarités Intergénérationnelles, Personnes Âgées et Associations”, puis en 2014 en charge de “Famille, Petite Enfance, Personnes Âgées et Solidarités Intergénérationnelles ». Déléguée de l’UMP Chaville, candidate aux départementales sur le canton de Meudon-Chaville (78).

Pourquoi vous êtes-vous engagé en politique ? Comment envisagez-vous la politique autrement ?

Rien ne me prédestinait à faire de la politique, la politique s’est invitée dans ma vie. En 2007 en tant que fondatrice de l’association Besoin2Toit (association de logement intergénérationnelle) j’ai rencontré lors d’une permanence le député maire de ma circonscription Jean Jacques Guillet pour lui présenter le projet. Il a été enthousiasmé et m’a recontactée pour me proposer de faire partie de son équipe de campagne pour les municipales de 2008.

Travail du dimanche : la dictature du tout-économique

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Accueil, Actualités, Analyses, Décryptages

La loi Macron, qui doit être votée ce mardi dans son ensemble (après le vote de plusieurs de ses volets ce weekend), prévoit notamment l’assouplissement du travail en soirée et le dimanche avec :
  • ouverture 5 dimanches par an des commerces sans autorisation, 12 avec autorisation,
  • ouverture des magasins jusqu’à minuit en zone touristique,
  • versement par le commerce d’une compensation salariale en cas de travail du dimanche.

UMP : il faut une ligne claire !

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Accueil, Tribune

Tribune de Madeleine de Jessey dans Le Figaro

Par-delà les questions de consignes, qui n’intéressaient finalement que ceux qui les énoncent, la défaite de Charles Demouge dans le Doubs et la victoire de justesse du PS face au FN ont jeté la lumière sur le véritable talon d’Achille de l’UMP: l’absence de fond. Et pour cause: trois années durant, l’UMP s’est fourvoyée dans des guerres claniques, au mépris de ses électeurs et de l’avenir de notre pays. Trop occupée à bâtir une nouvelle pyramide des ego, elle en oubliait, entre autres, de se pencher avec sérieux sur le programme du Front national.

Ce dernier a pour principal atout d’être aujourd’hui…

Participez à la consultation sur la fin de vie‏

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Accueil, Actualités, Articles non categorisés

Chers amis,

Vous le savez peut-être : l’Assemblée Nationale a ouvert hier sur son site une grande consultation citoyenne sur une proposition de loi sur la fin de vie, présentée MM. Alain Claeys et Jean Leonetti.

Je tenais à vous écrire pour vous demander d’y prendre part : derrière l’intention louable de permettre aux personnes de bénéficier d’une mort apaisée, cette proposition de loi cherche à légaliser, de façon masquée, l’euthanasie.

Consignes de vote, front républicain : le coup de gueule de Sens Commun

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Dans la presse

figaro vox

En déplacement dans le Doubs mardi dernier pour apporter son soutien au candidat de la gauche, Manuel Valls invitait les électeurs à voter PS, argument irrésistible à l’appui: «J’en appelle à l’esprit du 11 janvier.». Par-delà l’habituelle récupération politique dont elle témoigne, cette invocation soumettait l’électeur à un étrange chantage en réduisant son vote à un choix entre le camp du bien et de la solidarité (à gauche), et le camp du terrorisme et de la haine (à droite).

Nouvelle illustration de la manœuvre dimanche soir, après

Sens Commun appelle à la suppression des consignes de votes

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Accueil, Actualités, Communiqués

Sens Commun refuse d’entrer dans le piège du prétendu « Front Républicain » grossièrement tendu par la gauche et dénonce cette forme de chantage qui confisque le débat de fond.

Nous n’avons pas à dire aux Français s’il faut voter pour le candidat PS ou le candidat FN. Le seul appel valable est l’appel au vote et à l’élection du candidat de leur choix. Où est la démocratie quand certains s’arrogent le droit de qualifier un vote de bon et l’autre de mauvais ?

Comprendre le débat sur l’euthanasie aujourd’hui

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Accueil, Actualités, Décryptages, Nos propositions

Parce qu’il n’a pas les moyens de faire du « social », le gouvernement socialiste dégaine sa solution habituelle : il fait du sociétal. Après le débat sur la loi Taubira qui a divisé et continue de diviser les Français, place à un nouveau débat sur la question de l’euthanasie.

François Hollande souhaite une loi sur la fin de vie qui, explique-t-il, fasse plus consensus que la loi actuellement en vigueur.  Pour rappel, la loi en question est celle du 22 avril 2005 « relative aux droits des malades et à la fin de vie ». Elle refuse l’euthanasie, sous quelque forme que ce soit, et défend les soins palliatifs. Cette loi a été votée à l’unanimité : comment faire plus consensuelle ?  Le gouvernement lui reproche de ne pas être entièrement satisfaisante. Comment pourrait-elle l’être, alors que les mesures qu’elles préconisent ne sont pas appliquées ? 

Sébastien Pilard nommé Délégué national de l’UMP

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Accueil, Communiqués

Sens Commun se félicite de la nomination de Sébastien Pilard, président du mouvement, en qualité de Délégué national de l’UMP en charge des relations avec les entrepreneurs.

Cette désignation, qui succède à celle de Madeleine de Jessey, porte-parole du mouvement, nommée Secrétaire Nationale aux programmes de Formation, est une reconnaissance supplémentaire du rôle et de l’importance croissante de Sens Commun et illustre la réussite du dialogue constant avec les dirigeants de l’UMP. 

Sens Commun aura à cœur d’honorer ses fonctions dans ces deux domaines clés pour la reconstruction de la droite et de continuer à porter au plus haut la voix de ses militants.