Archives de l’auteur

Le manifeste du conservatisme : la droite sera conservatrice ou elle disparaîtra

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Accueil, Articles non categorisés, Dans la presse

Depuis le soir des élections européennes, nous assistons au spectacle affligeant du concours Lépine des idées baroques, trahisons éclairs et reniements en cascade chez les Républicains. La droite s’est effondrée, et avec elle, le vernis superficiel qui tenait encore ceux qui aspiraient à se partager un gâteau devenu trop petit pour satisfaire tous les appétits.

Pour une jeunesse enracinée !

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Articles non categorisés, Dans la presse

Francisque Pays est responsable Sens Commun Jeunes . Il propose sa vision d’une jeunesse enracinée au sein d’un conservatisme à la recherche d’une traduction politique :

A son retour au pouvoir, le Général de Gaulle imposa une « troisième voie » afin de sortir de l’antagonisme atlantiste ou soviétique et de permettre à la France de se réaffirmer dans le jeu géopolitique. Le conservatisme que nous défendons se veut lui aussi être une « troisième voie » pour réaffirmer les valeurs de droite : liberté, transmission, enracinement, souveraineté.

Européennes, réformons pour de bon le statut des travailleurs détachés !

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Accueil, Dans la presse

Didier Ballandras, porte-parole de Sens Commun, en appelle à finir avec la dérive ultra-libérale du statut des travailleurs détachés.

 

La directive européenne fixant le statut des travailleurs détachés date de 1996. Ce régime permet aux entreprises de l’Union Européenne d’employer de la main d’oeuvre d’un autre pays membre, en payant les charges sociales du pays d’origine du travailleur.

En théorie, le travail détaché devait « répondre à un besoin spécialisé et temporaire dans un domaine précis. » Plus de vingt ans après, on constate que le phénomène, marginal pendant quelques années, s’est fortement accentué, principalement à partir du début des années 2010, et qu’il concerne en grande partie des secteurs avec des emplois moins qualifiés (en premier lieu, les travailleurs du BTP) produisant une forme de dumping social, en Allemagne et en France particulièrement. 

“Notre-Dame ne peut être prise en otage par des enjeux politiques” : lettre ouverte à Emmanuel Macron

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Accueil, Articles non categorisés

Ludovic Trolle, président de l’Institut Ethique et Politique Montalembert, adresse une lettre ouverte à Emmanuel Macron à propos de la restauration de Notre-Dame de Paris. Signé par de nombreux intellectuels et personnalités politiques, le texte demande au président de respecter l’architecture traditionnelle de la cathédrale.

Monsieur le Président,

Il y a 170 ans, la cathédrale Notre-Dame menaçait ruines….

Lire la suite sur le site de Marianne

Tour de France des Fédérations : la Madeleine (Nord)

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Articles non categorisés

Le 8 avril dernier, poursuivant son tour de France des fédérations SC et dans le cadre de l’animation d’une réunion autour des élections européennes, Laurence Trochu s’est rendue dans le Nord, à la Madeleine, ville du canton de Marguerite Chassaing, conseillère départementale LR-SC, qui l’a accueillie avec Georges-Eric Duriez, responsable SC région Hauts de France.

Après un rendez-vous avec Sébastien Huyghe nouveau président de la Fédération des Républicains du Nord, Député du Nord et Conseiller régional des Hauts-de-France, et quelques élus, Laurence Trochu s’est attachée, lors de cette réunion conjointe SC – LR, et en tant que Présidente de notre mouvement, de développer notre positionnement et les valeurs qui nous animent au sein des LR.

Elle a ainsi conjugué les valeurs d’enracinement, d’autorité nécessaires pour construire l’Europe que nous voulons.

Parmi les 5 piliers et les  75 propositions du programme LR, Laurence Trochu a  approfondi le principe de subsidiarité, qui limite l’effet de boulimie législative européenne, la défense de la civilisation européenne allant de pair avec l’immigration choisie et contrôlée, pour ainsi donner envie à chacun de devenir Français et européen.

Après une séance de questions-réponses nourrie, devant près de 80 personnes ayant fait le déplacement – en période de vacances scolaires ! – les échanges se sont poursuivis autour d’une authentique bière du Nord dans une belle ambiance, bon nombre de militants LR s’avouant agréablement surpris par la qualité du débat.

Reconstruire et rassembler autour de nos racines

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Articles non categorisés

Chers amis,

Un vaisseau fantôme sur l’Île de la Cité, telle était Notre Dame lorsque Victor Hugo en fit un monument de la littérature. Dans une France endettée et dépassée par d’autres urgences nationales, Hugo a signé plusieurs pamphlets contre les “démolisseurs” et pressenti la nécessité d’une loi de protection du patrimoine : “Il faut arrêter le marteau qui mutile la face du pays. Une loi suffirait, qu’on la fasse !”. Notre Dame subit de nombreux saccages et vandalismes tandis que l’écrivain cherche à rendre les pierres vivantes et vibrantes en frappant les consciences. Avec Guizot et Montalembert, il lance un appel à la mobilisation : “Inspirons, s’il est possible, à la nation l’amour de l’architecture nationale”.

Rassembler la France autour de ses racines, c’est aujourd’hui le grand défi qu’Emmanuel Macron n’arrive pas à relever. En confondant engagement et précipitation, il ne parviendra pas plus à reconstruire Notre Dame en cinq ans qu’à faire renaître la confiance, condition nécessaire à toute réforme d’envergure. Empruntant le répertoire conservateur pour mieux enrober son projet progressiste, c’est un écran de fumée qu’il dresse devant des Français suffocants. La politique familiale est à nouveau sacrifiée, méprisée, oubliée. De même, la révision des lois de bioéthique s’annonce comme un chantier chaotique, pris en étau entre des projets de loi nationaux et les avis de la CEDH.

C’est dans ce contexte d’une lourde actualité française que se déploie la campagne européenne. La nuit de feu qui a vu s’embraser Notre Dame est aussi celle du meeting de François-Xavier Bellamy dans les Yvelines, au cours duquel, j’ai eu l’honneur d’officialiser l’engagement de Sens Commun auprès de notre tête de liste. Une présence dans la campagne qui se vit au quotidien : participation à l’élaboration du projet il y a quelques mois, animation de réunions depuis janvier, militantisme actif au sein des fédérations LR et des comités de soutien grâce à notre réseau d’élus et d’adhérents.  En lien avec Les Républicains, nous avons travaillé sur les réponses concrètes à apporter aux attentes des Français, en cohérence avec nos principes. La droite s’est trop longtemps habituée à des rassemblements progressifs, conditionnés par des rétrécissements de programme, jusqu’à arriver au plus petit dénominateur commun et au final, il faut bien le dire, à l’abandon de toute cohérence programmatique. Les ego après les idées, comme nous ne cessons de le demander depuis la fondation de notre mouvement en 2013. Enfin ! Le pari est réussi. A nous de l’enraciner dans la durée grâce à l’engagement de chacun de vous.

Fidèlement,

Laurence Trochu