Catherine Delalande, travaille à fournir des logements décents en Normandie

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Articles non categorisés, NOS ELUS

catherine-delalande Focus sur une élue Sens Commun : Catherine Delalande

Conseillère départementale de l’Eure, et représentante de Sens Commun pour le département.

Quel est votre parcours politique ?

Mon engagement citoyen remonte à 2012 quand je suis devenue membre de mon association de quartier à Vernon en réaction à la politique urbanistique du maire de l’époque. Ensuite les manifestations contre la loi Taubira m’ont réveillée comme beaucoup d’autres Français.

C’est fin 2013 que je rejoins l’équipe de Sébastien Lecornu, 27 ans à l’époque, qui brigue la mairie de Vernon en outsider, et nous gagnons. En 2015, il me demande d’être son binôme pour reprendre l’Eure, sous la coupe des socialistes depuis 14 ans : me voilà élue au Conseil Départemental.

Quelles actions menez-vous en tant qu’élue départementale ?

Je suis présidente d’un bailleur social qui gère 6300 logements. Notre but est de fournir aux locataires un service de qualité, des logements bien intégrés dans les communes et innovants sur le plan environnemental.

Un exemple ? Nous avons développé un partenariat avec Habitat Coopératif de Normandie afin de favoriser la location-accession, ce qui permet à des personnes aux revenus modestes de devenir propriétaires de manière sécurisée.

Je suis également membre de la commission permanente et de la commission s’occupant de la culture et du sport. Je siège aussi dans la commission décidant des secours exceptionnels du département.

Comment est perçu votre engagement dans Sens Commun au niveau départemental ?

Très bien ! L’étiquette Sens Commun permet d’afficher clairement mes positions autour d’une droite de convictions et fière de ses valeurs. Cela favorise des échanges riches avec des personnes de sensibilités différentes, le tout dans un climat d’estime et de respect.

Etre représentante de Sens Commun, c’est aussi travailler avec des personnes dévouées et convaincues autour des tâches indispensables, mais souvent invisibles : tractage, affichage, organisation de réunions, emailing, …

Un motif de se réjouir ?

Le fait de voir le retour des valeurs de droite portées par toutes les générations, en particulier par les jeunes qui reviennent vers la politique.

Rétrolien depuis votre site.