Réaction de Sens Commun à la suite de l’élection d’Emmanuel Macron

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Accueil, Communiqués

Nous mènerons face à la politique d’Emmanuel Macron une opposition constructive, certes, mais vigilante, persévérante et déterminée

Hier soir, Emmanuel Macron emportait face à Marine Le Pen une très large victoire, devenant ainsi le huitième Président de la Ve République

Si nous prenons acte de cette victoire, nous observons aussi et surtout que 16 millions de Français ont refusé de choisir entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron. Seuls 44% des inscrits ont voté pour le nouveau président de la République, et 43% d’entre eux l’ont fait non pas par adhésion, mais par volonté de contrer le Front National.

Une fois encore, la présidentielle française consacre un choix par défaut. Elle manifeste surtout une fracture territoriale sans précédent, entre les grandes métropoles françaises, qui ont largement voté pour Emmanuel Macron, et les territoires périphériques, qui ne se reconnaissent pas dans son projet, et qui n’auront eu, comme réceptacle de leur légitime désarroi, qu’une défenseuse démagogique, outrancière et sans consistance en la personne de Marine Le Pen, comme le dernier débat l’aura fait apparaître de manière éclatante. Les exclus de la mondialisation et ceux qui redoutent une dilution de l’Etat-Nation sont aujourd’hui orphelins. C’est prioritairement à eux que nous souhaitons nous adresser.

Notre refus de donner des consignes de vote découlait de l’impasse qu’incarnaient, à nos yeux, les projets des deux candidats. Il appartient désormais à la droite de tracer une troisième voie, authentiquement conservatrice dans la défense des valeurs qui fondent notre pays et véritablement gaulliste dans la conduite des affaires publiques. Seule cette dualité est en capacité d’imposer au projet mondialiste d’Emmanuel Macron d’indispensables garde-fous et de promouvoir la place ambitieuse et souveraine qui doit être celle de la France en Europe et dans le monde. Voilà pourquoi nous mènerons face à la politique d’Emmanuel Macron une opposition constructive, certes, mais vigilante, persévérante et déterminée.

Cette élection a par ailleurs un bénéfice immédiat : celui d’engager enfin la recomposition de la droite que nous avons toujours appelé de nos vœux. Alors que la droite marécageuse, par calcul ou par aveuglement, envisage de collaborer ou de participer à une majorité présidentielle, nous avons l’occasion inespérée de participer à la refondation d’une droite authentiquement conservatrice pour préserver ce qui doit l’être, et résolument audacieuse pour accompagner la nécessaire marche du monde dans lequel la France a un grand rôle à jouer.

Face à cet immense enjeu, nous appelons nos adhérents et sympathisants à se mobiliser derrière nous afin de participer à l’émergence d’une droite capable de porter les valeurs de liberté, de responsabilité et d’autorité mais également de protéger l’unité du pays et de favoriser l’essor du bien commun.