Toute crise est une opportunité

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Accueil, Communiqués

Nous assistons avec gravité à la crise qui se déroule actuellement à l’UMP. Celle-ci confirme la nécessité de notre appel à reconstruire la droite et nous renforce dans notre détermination. 

Lors de la fondation de Sens Commun, nous avons décidé de nous engager à l’UMP pour pousser à son renouvellement. Plus que jamais, cette volonté nous anime. Si nous choisissons aujourd’hui d’y rester, ce n’est ni par aveuglement ni par naïveté, mais parce que nous pensons que c’est précisément quand il y a crise que l’engagement prend tout son sens. Un système à bout de souffle est un système à reconstruire, l’occasion de proposer à nos concitoyens un autre projet pour la droite. Nous sommes convaincus que l’UMP peut être refondée, avec l’aide de ses militants.

Reconstruisons la droite

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Accueil, Communiqués

L’absence de convictions clairement exprimées nous mène et continuera à nous mener dans une impasse. La victoire du Front national ce soir est avant tout la défaite d’une classe politique incapable de répondre aux aspirations réelles des Français. Les Français ne sont pas contre l’Europe mais contre cette Europe qui, au lieu de les protéger, les étouffe. Ils exigent d’être écoutés.

Faute d’avoir su le faire suffisamment, faute d’avoir su porter une vision nouvelle de l’Europe, faute d’avoir su présenter à ces élections des personnes incarnant cette vision, l’UMP n’a pas profité du boulevard que lui offrait pourtant la gauche. Elle n’a pas profité de cette nouvelle génération de militants qui n’attend qu’une chose pour s’engager massivement : être écoutée. Plusieurs voix se sont exprimées durant la campagne pour tenter de proposer une autre voie pour l’Europe, une voie réaliste et innovante : en les ignorant, notre famille politique a ignoré ce qui correspondait aux souhaits de la majorité de ses adhérents.

L’Europe que nous voulons

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Accueil, Tribune

Figaro Vox

TRIBUNE de Sebastien Pilard, chef d’entreprise, président de Sens Commun et Paul Bazin, conseiller municipal au Perreux-sur-Marne pour le FigaroVox

Nous voulons l’Europe, sans hésiter. Non pas par attachement dévot à l’héritage de ses pères fondateurs, car ceux qui les ont suivis n’ont pas su nous faire aimer l’Europe, faute de nous en donner le sens : on ne peut aimer ce que l’on ne comprend pas. Non pas par réflexe partisan, répétant aveuglément la profession de foi régulièrement reprise par notre famille politique. Pas non plus parce que « l’Europe c’est la paix » : ce refrain lancinant, dont il faut espérer qu’il reste vrai, ne dit plus rien aux trois générations nées après 1945. Pas même parce que nous avons grandi dans une Europe où l’on va de Paris à Berlin, à Rome ou à Madrid comme l’on allait autrefois à Lyon ou à Nantes.

Lire la suite de la tribune dans le FigaroVox

Autorité parentale : l’intérêt des enfants à nouveau sacrifié

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Accueil, Analyses

L’Assemblée nationale est en passe d’adopter en première lecture une proposition de loi du groupe socialiste « relative à l’autorité parentale et à l’intérêt de l’enfant ». Ce texte se fixe pour ambition de « garantir l’intérêt de l’enfant dans les situations du quotidien », en maintenant notamment le lien avec ses deux parents en cas de divorce ou de séparation. Noble objectif que l’on soutiendrait volontiers si, dans les faits, cette proposition de loi n’était pas, au mieux inutile, au pire dangereuse pour l’équilibre de l’enfant.

Inutile car lorsque les deux parents qui se séparent parviennent à se mettre d’accord, et c’est le cas dans 80% des séparations, toutes les situations évoquées par le texte finissent par se résoudre naturellement et le texte n’apporte aucune avancée.

S’engager dans la durée

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Accueil, Actualités

Carte d'adherent Sens Commun

C’est officiel : le mouvement social qui a touché la France au printemps 2013 n’est pas mort ! Plus de 700 personnes sont venues assister à la réunion publique de Sens Commun le 29 avril dernier. Toutes ont le même objectif : reconstruire la droite pour reconstruire la France.

Il y a un an, nous avons réagi et tracté, manifesté, veillé… Mais nous ne nous étions pas préparés à empêcher une réforme en marche depuis des années. S’il est une leçon à tirer de cette expérience, c’est que l’engagement politique se construit dans la durée et que nous devons tous rester mobilisés.

Sens Commun lance son manifeste : La Droite Que Nous Voulons

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Accueil

Lancement manifeste la droite que nous voulons

Après une consultation sur le site internet www.ladroitequenousvoulons.fr et les réseaux sociaux, et plusieurs centaines de contributions, Sens Commun a l’honneur de vous présenter son manifeste. Une « ligne de conduite » pour la droite dévoilée le 29 avril au siège de l’UMP, lors d’un grand meeting qui a rassemblé plus de 700 participants et plusieurs personnalités politiques, parmi lesquelles Philippe Gosselin, député de la Manche, Bruno Retailleau, sénateur de Vendée, et François-Xavier Bellamy, maire-adjoint de Versailles.

Ce manifeste est aussi une pétition, que vous êtes invités à signer dès maintenant, et un socle programmatique appelé à évoluer et à se développer avec votre concours. Découvrez-le !

Les leçons d’un scrutin

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Accueil

Pour battre la droite, François Mitterrand avait inventé une martingale en deux mouvements : d’abord faire monter le Front national, puis changer les équilibres électoraux en ayant recours aux naturalisations. En appliquant cette règle florentine, François Hollande pensait gagner malgré la hausse du chômage et l’augmentation du nombre de PME en difficulté. En reprenant cette tactique sournoise, il espérait échapper à la révolte et au rejet que sa politique suscite. Mais contrairement à ce que beaucoup prétendent, par lassitude peut-être, il arrive qu’il y ait une morale en politique. Ces élections municipales ont eu raison de cette vieille ficelle socialiste.

La loi Taubira sur le “mariage pour tous” a en réalité permis un réveil formidable du peuple de droite…

Lire la suite dans Valeurs Actuelles