Le mot de la présidente

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Articles non categorisés

La fin d’année scolaire est un moment propice à la relecture des mois passés. C’est dans un contexte politique mouvant que Sens Commun poursuit son travail au service d’une société durable. Les hommes passent et se succèdent, mais les idées pour lesquelles nous nous engageons demeurent. C’est sur cette conviction que se fondent les actions que nous portons et la loyauté que nous y mettons.

Nous avons consacré trois mois au renouvellement de notre organisation pour mettre en oeuvre les préconisations d’un audit interne:

– Création d’un Comité de direction pour piloter les chantiers décidés par notre Bureau Politique et appuyés par le Comité stratégique

– Création du pôle ressources humaines et formations pour que les cadres bénévoles de notre mouvement soient accompagnés dans les tâches qui leur sont confiées,

– Renforcement du pôle élus pour valoriser le travail des élus Sens Commun, favoriser le partage de bonnes pratiques et préparer les élections à venir

–  Structuration du pôle communication pour répondre aux trois besoins identifiés: communication médias, communication interne, communication destinée aux adhérents.

Nous savons que cette belle organisation, rendue possible par l’investissement de chacun dans la durée, n’a de sens que si elle contribue à un projet politique clair. Nous avons voulu faire de la réunion de Lyon le 18 juin dernier, l’occasion de présenter les grands axes de notre socle. L’écologie, la famille, l’éducation, les territoires, l’économie et l’Europe relèvent d’un même souci que le philosophe Roger Scruton résume si bien:

« Dans quelle, mesure aujourd’hui, l’enracinement est-il possible ? Comment, dans un monde de relations fongibles, de commercialisation omniprésente et de constante érosion de notre héritage social et politique les conservateurs peuvent-ils délimiter ce qui ne devrait pas changer ? »

Que ce temps de vacances vous donne de trouver repos et ressourcement.

Bien fidèlement,

Laurence Trochu