Réaction de Sens Commun aux déclarations de Nicolas Sarkozy sur la loi Taubira‏

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Accueil, Communiqués

Le 15 novembre 2014, lors d’un meeting organisé par Sens Commun, Nicolas Sarkozy avait promis d’abroger la loi ouvrant le mariage et l’adoption aux couples de même sexe : « La loi Taubira devra être réécrite de fond en comble. […] Quand on dit “devra être réécrite de fond en comble”, si vous préférez qu’on dise qu’on doit l’abroger pour en faire une autre, en français ça veut dire la même chose et ça aboutit au même résultat. »

Oui à la droite des valeurs, non au pseudo-progressisme

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Accueil, Communiqués

pecresseretailleauwauquiezÀ un mois des régionales, le bilan calamiteux du gouvernement ne laissait guère de doute: les socialistes devaient être les grands perdants de ces élections. Hier soir, ils ont finalement réalisé l’exploit d’éviter la déconfiture. Le 13 novembre et ses suites ont très certainement contribué à changer la donne. Mais le Parti socialiste aura surtout bénéficié de la stratégie hasardeuse et de l’aveuglement des Républicains.

Légalisation du cannabis et ouverture de la PMA : Sens Commun réagit

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Accueil, Communiqués

taubiradChristiane Taubira relance le débat sur la PMA pour reconquérir l’opinion et faire oublier les contestations venues des professionnels de la justice.

Dans un contexte où le gouvernement est mis en difficulté sur sa gestion laxiste des débordements en Isère, et alors que le mécontentement des policiers, des avocats et du personnel pénitentiaire ne cesse d’enfler, Christiane Taubira vient une nouvelle fois d’afficher son mépris en jugeant plus urgent d’ouvrir le débat sur la dépénalisation des stupéfiants et la légalisation de la PMA pour les couples de femmes. Selon la Garde des Sceaux, en effet, « la revendication d’accéder à la PMA pour un couple de femmes est une revendication légitime ».

Lettre ouverte à Nathalie Kosciusko-Morizet

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Accueil, Communiqués

paris-24-mars-2013Chère Madame,

Jeudi dernier, vous avez été interrogée par le magazine féminin Grazia. L’une des questions de l’entretien portait sur la « Manif pour tous ». Vous avez alors qualifié ce mouvement d’« agressif envers les femmes », l’accusant de promouvoir « l‘hypersexualisation des petites filles », « une vision très asymétrique des relations homme-femme » et « l’assignation à résidence » des mères de familles.

Comme plusieurs millions de personnes, nous avons participé à ces manifestations et veillé sur les places de France entre 2012 et 2013 ; c’est même dans l’élan de ces mobilisations fédératrices pour les électeurs de droite qu’est né notre engagement politique à Sens Commun et aux Républicains. Vous comprendrez donc que votre descriptif à charge nous offense, de même qu’il insulte ces millions de personnes avec qui nous avons battu le pavé.