“La démagogie de Macron alimente la propagande des terroristes”

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Accueil, Actualités, Dans la presse

Polémique. Dans le numéro 41 de sa revue de propagande Al Masra, Al-Qaïda dans la péninsule arabique évoque la prise de position d’Emmanuel Macron sur la colonisation, “crime contre l’humanité”. Selon Christophe Billan, le président de Sens commun, qui a vivement réagi à cette information dans un tweet, cette utilisation par les djihadistes des propos du leader d’En marche est la conséquence directe de son “irresponsabilité” et de ses “perpétuelles contorsions démagogiques”.

Madeleine de Jessey : Emmanuel Macron ou le guide de coaching mystique

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Accueil, Actualités, Dans la presse

FIGAROVOX/TRIBUNE – Le candidat a déclaré assumer sa dimension «christique». Pour Madeleine de Jessey, le fondateur d’En Marche a créé un mélange hétéroclite entre le Panem et circenses antique, le Meilleur des Mondes d’Huxley et une politique spectacle fondée sur la «distribution des passions heureuses».

Gagner la guerre contre Daesh

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Accueil, Actualités, Dans la presse

madeleine_bazin_de_jessey_vpa« Il est grand temps de nous réconcilier avec notre histoire et de nous réapproprier nos racines ».

Le 13 novembre au soir, le visage sombre et la voix tremblante, François Hollande déclarait ce qu’il allait par la suite répéter avec plus d’aplomb : la France est en guerre. S’ensuivaient des actions immédiates et spectaculaires qui auront permis au gouvernement de tirer momentanément profit d’un événement survenu en grande partie à cause de sa propre incurie.

TAFTA : le citoyen européen, un produit comme les autres

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Accueil, Actualités, Dans la presse

TaftaDans un entretien accordé hier au quotidien Sud-Ouest, Matthias Fekl, secrétaire d’État au Commerce extérieur, évoquait pour la première fois la possibilité pour la France de mettre fin aux négociations du TAFTA. Si le nom évoque à l’esprit les reflets chatoyants de la soie et la dextérité du tisseur, les réalités auxquelles il renvoie s’avèrent quant à elles nettement moins envoûtantes.