Report de la journée de La France Silencieuse du 15 octobre

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Accueil, Communiqués

Dans notre volonté de participer activement à la refondation de la droite sur un socle de principes clairs, nous avons organisé ce dimanche 15 octobre une journée d’études et d’échanges autour de trois thèmes qui nous paraissent essentiels pour l’avenir de la France : comment remédier aux fractures françaises ? Qu’est-ce que le conservatisme ? Que devons-nous transmettre ?
A l’approche de l’élection à la présidence des LR, et malgré une clarification sans ambiguïté de notre part dans un communiqué mardi, une maladresse de communication du Président de Sens Commun a été interprétée comme une prétendue main tendue à des appareils, voire à des partis qui sont pourtant nos adversaires politiques, comme nous avons eu maintes occasions de le dire et de le démontrer par le passé.

Sens Commun ne tend pas la main au Front National

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Accueil, Articles non categorisés, Communiqués

Dans une interview accordée à l’Incorrect, Christophe Billan assume la volonté de Sens Commun de dialoguer avec tous ceux qui partagent des principes clairs et assumés.

Etat-Nation, justice sociale, dignité de la personne, protection des plus faibles, rôle central de la culture dans la cohésion nationale, aucun dialogue autour de ces valeurs historiques de la droite ne doit être interdit.

Ouverture de la PMA : un projet régressif

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Accueil, Dans la presse

FIGAROVOX/TRIBUNE – Le gouvernement a annoncé l’extension de la procréation médicalement assistée (PMA) aux femmes seules et aux couples de femmes homosexuelles. Madeleine de Jessey dénonce un faux progrès guidé par «passion aveugle pour l’abolition de différences de nature».

Violation du droit des enfants, paradoxe d’un désir d’enfant qui conduirait à priver délibérément ce même enfant de son père, constitution d’un véritable marché de la procréation en l’absence de dons de gamètes suffisants, problématiques du remboursement de ces pratiques par une solidarité nationale déjà fortement sollicitée, transformation des médecins en simples prestataires de services, nouvelle étape franchie vers la légalisation du recours aux mères-porteuses au nom du même principe de «non-discrimination»…

« Depuis son échec à la primaire, Alain Juppé s’obstine à nous caricaturer, à la fois par amerture mais aussi pour des raisons tactiques »

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Accueil, Dans la presse

Interview. Président de Sens Commun, Christophe Billan réagit à l’attaque d’Alain Juppé, qui a menacé ce week-end de quitter les Républicains si la ligne de ce mouvement ayant fait le choix de Francois Fillon à la Primaire devait devenir celle du parti.

Réaction de Sens Commun à la démission du Chef d’état-major des armées

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Accueil, Articles non categorisés, Communiqués

La récente démission du chef d’état-major des armées et la crise ouverte qui l’a précédée sont révélatrices à la fois d’une profonde incohérence et d’une inquiétante dérive autoritaire.

Si les Français ont apprécié à juste titre le symbole de la visite d’Emmanuel Macron aux soldats en opération ou à leurs confrères blessés, ils constatent aujourd’hui que le chef de l’Etat ne consent en réalité aucun effort pour que notre outil de défense soit à la fois efficace et pérenne.

“Sens Commun a fait l’objet d’une campagne de diabolisation irrationnelle“

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Accueil, Dans la presse

Président de Sens Commun, Christophe Billan explicite la position doctrinale et politique de son mouvement en vue des législatives. Sept candidats, issus de ses rangs, se présentent aux élections de juin, en région parisienne, dans les Pays de la Loire et à Lyon. Mais le véritable enjeu est de peser sur la reconfiguration idéologique aux Républicains.