Archives de l’auteur

PMA pour toutes, mépris de tous

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Accueil, Dans la presse, Tribune

Pendant plusieurs jours, l’engouement des défenseurs d’une PMA étendue à toutes les femmes a viré à l’emballement politico médiatique. L’hémicycle était une fois encore le lieu idéal pour un putsch estival. Un député LREM a déposé en catimini une proposition de loi visant à étendre la procréation médicalement assistée aux femmes célibataires et aux couples de femmes. Le sujet est grave et la manière de le traiter ainsi tout autant. Comment ce député peut-il donner une quelconque légitimité à un texte de loi, qu’il a voulu faire adopter dans la torpeur de l’été par quelques confrères présents à l’Assemblée Nationale, prêts à « tourner les clefs » des absents sans même laisser place au débat? Un oukase institutionnel était-il en préparation?

Revue de Presse

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Articles non categorisés

Actualité Sens Commun

 

 

Les contributions au débat de fond dans la presse

Le mot de la présidente

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Articles non categorisés

Au moment de la rentrée, reposés et motivés, on se dit que cette année, c’est décidé, on ne cèdera pas au rythme effréné qui nous a fait espérer ardemment le repos estival ! Si des priorités s’imposent, d’autres se choisissent. Notre engagement politique se situe entre les deux et c’est parfois ce qui le rend inconfortable. Mais, chacun, à sa mesure, s’implique chez Sens Commun avec comme horizon la société durable que nous voulons servir.

Vous avez été nombreux à renouveler votre adhésion et nous vous en remercions chaleureusement. Les élections internes qui auront lieu dans quelques semaines ancreront dans la vie politique locale ceux qui parmi vous se sont déclarés candidats. Ils sont portés par nos encouragements et le soutien actif du pôle élus !

Alors que les lignes se dessinent pour les élections européennes, nous voyons que le clivage gauche/droite se réinterprète aujourd’hui en opposant les progressistes et les conservateurs. Nous vous invitons à lire notre tribune pour une autre Europe parue dans Valeurs Actuelles le 26 septembre.

Le Bureau politique et le pôle études Sens Commun ont travaillé durant l’été pour préciser l’identité de notre mouvement et, ce faisant, son positionnement au sein de la Droite. Il est urgent de marquer une opposition nette au parti progressiste actuellement au pouvoir et de contribuer à une alternative de gouvernement. “La France a besoin de conservatisme politique. Sur un plan culturel tout d’abord, pour maintenir, voire réhabiliter, ses traditions. Ensuite, pour rétablir la notion d’ordre, dont les excès d’autorité affichés aujourd’hui sont dépourvus, alors que c’est bien d’un ordre stable et respecté par la nation, élite et peuple confondus, dont le pays a besoin. Enfin, pour que le progrès et les réformes soient soumis à un impératif de pondération et de réflexion préalables”.

Un nouveau paysage intellectuel, une crise d’identité française qui atteste d’un besoin d’enracinement, l’émergence d’une conscience écologique appellent des positionnements politiques clairs: famille, éducation, territoires, Europe, économie, écologie. Vous trouverez dans cette lettre le discours de Lyon qui, le 18 juin, lance cet appel pour une société durable.

C’est ce défi là que la Droite française doit relever. Autrement dit, la Droite peut-elle ne pas être conservatrice ? Nous vous donnons tous rendez-vous le 18 novembre pour un grand évènement Sens Commun dont nous vous communiquerons bientôt le programme.

Fidèlement,

Laurence Trochu

 

Le Tour de France des Fédérations : Auvergne-Rhône-Alpes

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Articles non categorisés

Le 18 juin, l’appel très médiatique pour une société durable de Laurence Trochu à Lyon en présence de Laurent Wauquiez et devant plus d’une centaine d’adhérents de la région montre le dynamisme d’une fédération comme celle d’Auvergne Rhône Alpes.

Forte de 1000 adhérents et sympathisants, celle-ci est l’une des plus importantes fédérations après l’Ile de France. Elle s’engage sur les débats d’idées depuis 2014 en contribuant au socle programmatique sur plusieurs thématiques notamment la santé, l’éducation ou l’écologie, en lien avec le pôle Etudes.

Cette fédération est soutenue par nos élus, ses responsables régionaux, départementaux ou de ville, mais aussi mais tous ceux qui sont élus dans des villes de la région, villes de taille très disparates ce qui témoigne de l’ancrage territorial de Sens Commun :

  • Elisabeth Monfort et Arnaud Pailloncy pour le Puy de Dôme et les 3 autres départements ex auvergnats ;
  • Marc Dubief et Nicolas Fantun et Olivier Delucenay pour le Rhône ;
  • Anne Isabelle Colomer et Marie Cornut Chauvinc pour la Drôme et l’Ardèche ;
  • Jean-Philippe Lajambe pour la Loire ;
  • Nicolas Willerval pour la Savoie et la Haute Savoie ;
  • L’Ain et l’Isère à la suite de Philippe Palliard et Eudes de Villiers.

Dès septembre, la fédération propose des rencontres conviviales de rentrée, des ateliers sur l’engagement dans les collectivités locales pour nourrir les échanges entre les élus et ceux qui souhaiteraient s’engager, des groupes jeunes, des ateliers décentralisés sur l’écologie dans la continuité du premier atelier lyonnais animé le 14 juin à Lyon.

 

Olivier DELUCENAY

Responsable régional

odelucenay@senscommun.fr

 

Discours de Laurence Trochu à Lyon le 18 juin 2018

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Accueil

Mes chers amis,

Merci aux Lyonnais de nous accueillir, merci Laurent Wauquiez de nous recevoir dans votre belle Région. Je salue particulièrement les élus qui nous entourent ce soir.  Merci aux adhérents et aux militants venus aussi nombreux :  votre engagement à nos côtés est un honneur.

Votre présence ce soir est un signe fort. Elle est la preuve que le virus de la marche est bien loin d’avoir atteint tous les Français. Nous sommes nombreux à nous interroger : marcher, pourquoi pas, mais vers quoi exactement ?

Réunion des cadres Sens Commun en Ile-de-France

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Articles non categorisés

Plus de cinquante cadres Sens Commun d’Ile-de-France se sont réunis mercredi au siège des Républicains à Paris, autour de notre présidente Laurence Trochu et de Catherine Delalande nouvelle responsable du pôle fédérations. Retour sur une soirée de travail et de convivialité :

Laurence Trochu a effectué une présentation détaillée de l’organisation et du fonctionnement général de Sens Commun suite à l’audit de cet hiver. Notre mouvement se structure et s’enracine durablement.

Catherine Delalande, a rappelé les priorités du pôle Fédérations de Sens Commun :  

  •  Continuer à rallier de nouveaux adhérents.
  • Poursuivre notre maillage territorial en France et à l’étranger ( SC est présent dans 34 pays).
  • Participer aux élections internes, pour enraciner le travail entrepris depuis maintenant 4 ans au sein des LR.
  • Préparer les prochaines élections européennes et municipales.

Caroline Carmantrand, élue régionale et responsable SC des Hauts de Seine (92) et son binôme Alexandre de Poncins, ont évoqué le fonctionnement de leur département ainsi que le travail réalisé au sein du conseil régional avec de belles réussites politiques. Un petit défi est lancé aux fédérations d’Ile de France : quel département comptera le plus d’adhérents en fin d’année ?

Gaspard Loubaton, responsable du pôle jeunes de Sens Commun a dressé un tour de France des équipes SC jeunes maintenant bien implantées. Elles sont des supports dynamiques des fédérations et des élus, et contribuent au débat d’idées par des conférences thématiques sur des sujets d’actualité : le conservatisme, l’immigration, les lois bioéthiques.

La soirée s’est poursuivie autour d’un dîner simple pour prendre le temps de se retrouver, d’échanger et de partager cette volonté de servir qui anime chacun.

 

LE MOT DE LA PRÉSIDENTE

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Articles non categorisés

Dans quelques jours, le 4 juin, le Comité Consultatif National d’Ethique rendra publique sa synthèse sur les Etats-Généraux de la bioéthique.

Le constat est sans appel: les Français se sont mobilisés massivement sur le sujet PMA et sont clairement défavorables (77,27%) à l’ouverture de la PMA à toutes les femmes. Comment donc le Président Macron va t-il gérer le résultat d’une démarche qu’il voulait démocratique et une promesse de campagne que sa ministre Marlène Schiappa aurait voulu honorer au plus vite? Comment va t-il concilier la volonté des Français qui refusent la fabrique des enfants sans père et les avis des trois grandes instances – Comité consultatif national d’éthique, Défenseur des droits, Haut Conseil à l’égalité entre les hommes et les femmes –  prêtes à franchir le pas de l’enfant objet?

Sens Commun a pris part au débat, sans éclat mais fidèle aux idées qui nous ont vu naître et au travail de fond qui nous caractérise. Des webinaires de formation vous ont été proposés, des ateliers en région ont été mis en place et le bureau politique de Sens Commun porte le débat bioéthique au sein des Républicains.

Vous trouverez dans cette newsletter une note rédigée par Elizabeth Montfort, ancien député européen et membre du Comité stratégique de Sens Commun. A l’évidence, l’effet domino est efficace: hier le mariage pour tous, aujourd’hui la filiation, demain le transhumanisme, dont l’euthanasie n’est autre que la réponse logique qui juge sans valeur la vie de celui qui est diminué.

Vous le voyez, plus que jamais, l’engagement de chacun de vous est précieux. Le seul fait d’adhérer à notre mouvement  est un signe visible, efficace et nécessaire qui nous donne la légitimité pour porter nos idées et déployer nos actions dans les fédérations. Hier, j’ai pu constater le dynamisme des cadres d’Ile de France que j’ai réunis au Siège LR. Je vous invite à découvrir cette belle équipe!

Fidèlement

Laurence Trochu,

Présidente de Sens Commun