Archives de l’auteur

Le programme de François Fillon pour lutter contre le chômage

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Articles non categorisés

 

L’emploi, la mère de toutes les batailles

Le taux de chômage en France fin 2015 était de 10,1 % contre 4,5 % en Allemagne et 5,6 % au Royaume Uni.

 

Axe 1 : mettre en place un environnement favorable à la création d’emplois par les entreprises

Il faut admettre que ce sont les entreprises qui créent des emplois, et non l’Etat. Quand elles ont un carnet de commandes plein, un taux d’activité élevé, elles se développent et embauchent.

  • Baisser immédiatement de 50 milliards d’euros les charges et impôts sur les entreprises. Cet électrochoc de croissance sera financé par l’augmentation des deux taux supérieurs de la TVA de 2% sans toucher au taux de base s’appliquant aux produits de première nécessité.

Cette mesure permettra un retour de la croissance et donc des embauches.

  • Supprimer l’ISF. La fiscalité du capital est, en France, plus lourde que dans les autres pays et freine le déploiement du capital, qui est pourtant un outil de production au même titre que le travail.
  • Réduire l’Impôt sur le revenu de 30 % à 50% du montant investi dans une PME jusqu’à hauteur de 1 million. Cette mesure permettra de réorienter l’épargne des Français vers l’outil de production.

Deux mesures qui visent à faciliter l’investissement et profiteraient d’abord aux PME et Entreprises de Tailles Intermédiaires.

  • Relever les seuils sociaux de 10 à 50 et de 50 à 100 salariés.
  • Recentrer le code du travail sur les normes sociales fondamentales (environ 150 pages sur 3 400). Le reste doit être négocié au niveau de l’entreprise ou des branches.
  • Introduire le motif de réorganisation de l’entreprise dans les procédures de licenciement collectif pour faciliter l’adaptation des entreprises à leur contexte concurrentiel.

Ces mesures visent à supprimer l’actuelle « peur d’embaucher » qui existe en France aujourd’hui.

 

Axe 2 : faciliter l’accès à l’emploi

Il faut permettre aux jeunes, aux seniors et à toutes les personnes exclues du marché du travail de s’y insérer plus facilement.

  • Donner aux régions et aux branches professionnelles – et non plus aux rectorats – la responsabilité de l’enseignement professionnel pour permettre une meilleure adéquation des formations délivrées aux besoins d’emplois locaux.
  • Permettre aux apprentis de passer plus de temps en entreprise en révisant le socle de leur matière théorique pour à la fois le réduire et l’adapter aux métiers qu’ils apprennent.
  • Permettre aux entreprises qui s’engagent à prendre au moins 4 % d’apprentis de bâtir leur propre programme d’apprentissage.

Ces mesures visent a France ne compte que 400 000 apprentis contre 800 000 au Royaume Uni et 1,5 millions en Allemagne alors que ce dispositif permet une réelle insertion sur le marché du travail des jeunes. Avec ces deux mesures, le niveau allemand pourrait être rattrapé à terme et avoir ainsi un impact significatif sur le chômage des jeunes.

 

 

 

 

La vertu de prudence

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Articles non categorisés

Avant toute chose, il faut de dépoussiérer le concept de « vertu ». Celle-ci n’est pas à ramener à de la pudibonderie ou à un quelconque sens de l’honneur. L’histoire de la philosophie grecque a défini la vertu comme une perfection individuelle, une disposition à agir. Son acquisition est circulaire, dans le sens où plus on la pratique, plus on l’acquiert, et plus on la possède, plus on est à même de l’exercer : c’est pour cela que l’on parle de cercle vertueux.

“La démagogie de Macron alimente la propagande des terroristes”

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Accueil, Actualités, Dans la presse

Polémique. Dans le numéro 41 de sa revue de propagande Al Masra, Al-Qaïda dans la péninsule arabique évoque la prise de position d’Emmanuel Macron sur la colonisation, “crime contre l’humanité”. Selon Christophe Billan, le président de Sens commun, qui a vivement réagi à cette information dans un tweet, cette utilisation par les djihadistes des propos du leader d’En marche est la conséquence directe de son “irresponsabilité” et de ses “perpétuelles contorsions démagogiques”.

SENS COMMUN S’ASSOCIERA DIMANCHE AU RASSEMBLEMENT AU TROCADERO

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Accueil, Communiqués

Nous ne nous rassemblerons pas contre la Justice, que nous aurons toujours à cœur de défendre, tout comme les institutions de notre pays.

Nous ne nous rassemblerons pas contre les journalistes, conscients que la plupart d’entre eux exercent correctement leur métier.

Nous ne nous rassemblerons pas non plus en niant la réalité des erreurs commises et reconnues par François Fillon, ni l’urgente nécessité de réformer des pratiques politiques qui sapent depuis des années la confiance des Français envers leurs élus.