Alain Milon, une nomination incohérente

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans Accueil, Communiqués

Les équipes de Sens Commun, au sein de l’UMP, s’étonnent vivement de la nomination du sénateur Alain Milon au poste de Président de la commission des affaires sociales du Sénat.

Favorable à la loi Taubira, à rebours de 95 % des parlementaires UMP et UDI qui se sont opposés au texte, le Sénateur Alain Milon s’est également prononcé en faveur de l’ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) à tous les couples et de l’autorisation de la gestation pour autrui (GPA), au point de déposer une proposition de loi sur le sujet en 2010.

A ce jour, les trois candidats à la Présidence de l’UMP se sont résolument prononcés contre la GPA et la PMA pour les personnes de même sexe affirmant désormais la nécessaire obligation d’un retour sur la loi Taubira.

Au regard de l’urgence de refonder notre famille politique sur un socle de convictions cohérentes et partagées, en particulier sur les questions sociétales, cette élection à ce poste clé est totalement consternante.

A deux ans d’une échéance déterminante pour notre pays, nous attendons des élus de l’UMP qu’ils défendent avec courage, continuité et surtout lisibilité, les convictions massivement exprimées par leurs électeurs et leur famille politique.