Armelle Tilly : portrait d’une élue départementale

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans NOS ELUS

Armelle Tilly, mariée, 5 enfants. Maire-adjointe de Chaville depuis 2008 (2008/2014, chargée des « Solidarités Intergénérationnelles, Personnes Âgées et Associations », depuis 2014 en charge de « Famille, Petite Enfance, Personnes Âgées et Solidarités Intergénérationnelles »), Conseillère départementale sur le canton de Meudon-Chaville, déléguée aux personnes âgées, Responsable de Sens Commun 92. Rien ne me prédestinait à faire de la politique. La politique s’est invitée dans ma vie quand en 2007, fondatrice d’une association de logement intergénérationnelle, j’ai rencontré lors d’une permanence le député-maire de ma ville, Jean-Jacques Guillet, pour lui présenter mon projet. Il a été enthousiasmé et m’a recontactée pour me proposer de faire partie de son équipe pour les municipales de 2008. 

Venant du monde associatif et ayant à cœur de développer des services intergénérationnels pour les villes, j’ai accepté de me joindre à l’équipe pour gagner le challenge des municipales et suis devenue maire adjointe aux solidarités intergénérationnelles. Quelques années au sein de la municipalité ont développé mon sens de l’engagement et de la promotion du bien commun au service de l’homme.

Les grands mouvements en 2012 de manifestations contre la Loi Taubira ont été un déclencheur pour m’engager plus fortement dans le parti politique des Républicains en adhérant à Sens Commun. Nous avions la conviction que cette prise de conscience politique devait continuer, même après l’adoption de la loi, que les citoyens devaient s’investir pour défendre leurs idées, et qu’il était nécessaire et salutaire pour ceux qui ne s’engageaient pas de retrouver chez leurs élus des personnes qui portaient leurs valeurs.

En mars 2015, j’ai été investie par le parti des LR lors des élections départementales. Dans ce mandat j’ai la responsabilité des actions destinées à favoriser l’autonomie des personnes âgées sur notre département et cela en simplifiant les parcours de vie, en améliorant la qualité de l’offre de services et en contribuant à l’épanouissement des personnes dans leur environnement.

Eté 2016, nous soutenons François Fillon alors que les instituts de sondages et les médias le classent alors en position inéligible. Sur le terrain nous nous investissons fortement pour défendre le programme le plus abouti et cohérent pour redresser notre pays.

Les Français ont apprécié la rupture politique, économique, sociale, diplomatique, sociétale et historique. Il y a un basculement vers une reprise en main d’un destin collectif et national sans précédent.

Dans ce contexte, la lutte qui se déroule sous nos yeux n’est pas étonnante, mais le 23 avril les électeurs seront les maîtres du jeu et décideront de l’homme qui portera les réformes nécessaires et courageuses dont la France a tant besoin.

Rétrolien depuis votre site.