Marguerite Chassaing, engagée pour l’emploi dans le Nord

Ecrit par Sens Commun sur . Publié dans NOS ELUS

Focus sur une élue Sens Commun : Marguerite Chassaing

31 ans, conseillère municipale à La Madeleine et conseillère départementale dans le Nord (59) – attachée territoriale dans une mairie de 40 000 habitants (Marcq-en-baroeul) à mi-temps.
Mariée et mère de deux jeunes enfants.

Quelle était votre vision de la politique avant d’y prendre part ?

Rien ne me prédisposait à la politique. Je me sentais en décalage avec la classe politique nationale, éloignée des sujets en débat. Cependant, la rencontre d’élus locaux, qui m’ont fait confiance en m’offrant mon premier emploi, a changé mon regard. De nombreux élus œuvrent vraiment au service de leur mandat et des habitants. Puis le projet du Mariage Pour Tous et les mobilisations populaires ont été le déclencheur de mon engagement personnel

Comment êtes-vous entrée en politique ?

Après un premier engagement municipal en 2014, j’ai été investie par Les Républicains lors des élections départementales de 2015. J’ai été plus à l’aise pour prendre ma carte chez les Républicains avec mon adhésion à Sens Commun : cela traduit mon envie de participer à la refondation de la droite. Au quotidien, cela permet de faire entendre une petite musique différente, de montrer une vigilance sur la cohérence entre la parole donnée et les actions réalisées par exemple.

Quel est votre rôle d’élue ?

Dans mon mandat départemental, j’ai la responsabilité des actions destinées à favoriser le retour à l’emploi des allocataires du Revenu de Solidarité Active (RSA) sur un morceau du département du Nord. C’est un enjeu clé pour notre département, aux 150 000 allocataires du RSA en 2015, ce qui nous coûte 606 millions d’euros par an. J’ai ainsi pu mieux comprendre les enjeux du chômage de longue durée dans notre pays, faire connaissance d’acteurs remarquables et d’habitants aux parcours de vie si différents du mien.

Notre objectif est de permettre à ces personnes de saisir des opportunités d’emplois. Des  agents du département ont spécialement été formés à un nouveau métier pour cette mission liée à notre volonté politique.. Quotidiennement, ils trouvent des offres d’emplois et sélectionnent les profils d’allocataires qu’ils contactent personnellement. Cette démarche d’appel personnalisé reçoit un très bon accueil par les allocataires qui sont touchés que le Département s’occupe directement d’eux pour leur proposer du travail.  C’est une belle manière de recréer un lien de proximité et le résultat est bien plus efficace ! Nous avons déjà aidé 4 450 allocataires à retrouver un emploi en 2016… et nous continuons !

Rétrolien depuis votre site.